Le soleil et la mer

SCR145
À paraître le 26 août 2022
1.Le Balcon
2.La nuit
3.Parasite
4.L'oiseau rouge
5.Le matin
6.Femme-Lady
7.Bellini
8.Le soleil et la mer

Juste à temps pour la saison estivale, les joies de l’été et l’alégresse du beau temps, le duo montréalais Bibi Club dévoile aujourd’hui «  Le soleil et la mer », un tout premier album disponible le 26 août prochain via Secret City Records. Comme une chanson à travers une fenêtre ouverte, on a l’impression d’avoir attendu longtemps Le soleil et la mer. Le premier album de Bibi Club, duo formé par le couple Adèle Trottier-Rivard et Nicolas Basque, est un album au goût de soleil et d’embruns, chatoyant, – une fête après ce qui aura ressemblé pour nous tous à un hiver de deux ans.  

Adèle chante avec d’autres depuis des années, notamment dans le groupe de Nico, Plants and Animals, mais Le soleil et la mer la révèle de manière éclatante et assumée. Bibi Club s’est transporté de la maison à la scène, naturellement, et c’est cette légèreté qui se transmet sur scène. Une simplicité contagieuse, un désir d’avoir du bon temps et de profiter de l’existence. L’immédiat de cet état euphorique est plus que palpable sur l’album. La réaction qui en résulte est épidermique et nous libère des angoisses du quotidien. C’est l’été, vient danser !  

« J’ai imaginé des enfants vivant dans une ville trouble », raconte Adèle. « Ces enfants sont laissés à eux-mêmes, mais ils se débrouillent comme ils peuvent. Ce qui a un peu inspiré les paroles, c’est la débrouillardise et l’autonomie des enfants. Dans la chanson, je les imagine, la nuit, tous ensemble, se réunissant dans les arbres lorsque tout le monde dort. Je les vois aussi danser dans la poussière. Et puis soudain, c’est le matin, il est trop tôt. Nous devons nous lever, le Soleil aussi se lève, encore. Il est trop tôt, les enfants nous appellent. Mais toujours en trame de fond, il y a devant nous le soleil et la mer, une lumière, de la beauté. » 

Le couple a choisi le nom « Bibi Club » en référence à la discothèque dans leur salon, où leurs petits bouts, leurs bibis, viennent danser. Avec des enfants à la maison, Nico et Adèle devaient s’éclipser pour travailler à leur musique : cinq minutes par-ci, deux heures par-là. Ainsi, leurs chansons imaginent que les enchantements quotidiens d’une famille peuvent être liés à la piste de danse, à la nuit, à un lieu qui vibre encore au lever du jour. Dans Le soleil et la mer, Adèle et Nico façonnent une musique intime, honnête, pétillant d’une énergie qui anime même ses moments calmes, et inspirée par des artistes aussi divers que Stereolab, Suicide, Alice Coltrane ou Tirzah. Un son qui se prête aussi bien aux moments de fête qu’aux jours de pluie. Bibi Club nous rappelle que si chez nous le temps est au gris, il fait toujours beau quelque part.  

Autres sorties de Bibi Club