Ruiner

SCR095
À paraître le 21 février 2020
1.Ruiner
2.Align
3.Down
4.Wearing
5.YNTOO
6.Birds
7.Wedding
8.Birds II
9.Feeling Fancy
10.Fuse
11.Moon

VINYLE: Vinyle noir 12 pouces dans pochette simple, incluant une pochette intérieure avec les paroles

CD: pochette cartonnée 4 panneaux

Lots spéciaux incluant un sac de toile noir avec visuel exclusif et / ou un ensemble de 3 petites linogravures (5 x 7 pouces) numérotées à la main et signée par l’artiste.

Avec le réalisateur Andrew Sarlo (Bon Iver, Big Thief, SASAMI) à la console, le nouvel album de Wilsen, Ruiner dissout à la fois la réverbération lourde et les moments éthérés se trouvant sur le premier enregistrement pour plutôt amener à l’avant-scène les éléments essentiels du groupe — la batterie, la basse, la guitare, la voix. « Faire ce disque était en quelque sorte un processus initiatique », explique Wilson.  « Je suis foncièrement timide », confie-t-elle. « Je suppose que je le reconnais et que je trouve un moyen de gérer ma timidité avec l’âge. » À travers le disque, Wilson fait la paix avec ses nombreuses facettes, incluant sa personnalité introvertie et son monstre intérieur, auquel réfère le titre de l’album. Par conséquent, les chansons sont les plus honnêtes de Wilson; son ouverture est particulièrement perceptible dans les pièces les plus douces du disque, lorsque Wilson s’accompagne seule à la guitare. « I woke up in a life not mine » (« Je me suis réveillée dans une vie qui n’était pas la mienne »), murmure-t-elle lors de l’envoûtante chanson finale, ‘Moon’.