Depuis plus de 20 ans, Brad Barr porte attention à 216 — un nombre magique, mystique, qui est apparu partout pour lui : sur des cadrans, des plaques d’immatriculation, des planches de Ouija, des reçus. C’est maintenant l’essence d’un nouvel album, comme les 216 coutures sur une balle de baseball officielle des Ligues majeures. Le chanteur des Barr Brothers a délaissé son groupe, son micro et même ses feuilles de paroles afin de se concentrer sur son instrument pour un album solo à la guitare, caractérisé par l’immédiateté, la vulnérabilité, et l’attrait de 6 puissance 6.  

Barr a passé des décennies à développer son approche unique et viscérale de la guitare, d’abord avec The Slip, puis à travers trois albums avec les Barr Brothers. The Winter Mission — la suite du premier disque solo de Barr paru en 2008, The Fall Apartment — était initialement une commande du All For One Theater de New York pour des pièces instrumentales. « C’était un véritable cadeau », se rappelle Barr, référant à la possibilité d’explorer un son en demeurant seul, alors que les tournées étaient impossibles durant l’étrange entracte imposé par la COVID-19. 

Inspiré par des artistes comme Caetano Veloso, Mississippi Fred McDowell, Andrés Segovia, D’Gary, et John Frusciante, Barr souhaitait créer une musique dépouillée et non modifiée, mais aussi parfois bruyante — avec un sentiment d’intimité active et consciente. Le nombre 216 était un thème récurrent. Le guitariste a d’abord remarqué ce « carré magique » lorsqu’il était adolescent, durant un mémorable trip d’acide. Au cours des années qui ont suivi depuis, c’est devenu un talisman — une des seules choses qui donne à Barr l’impression d’être mystique, décelant un ordre concret dans l’univers. Ces chansons rendent hommage à cet ordre, des nobles propriétés mathématiques et astrologiques de 216 à sa fonction en tant qu’indicatif régional (de Cleveland). 

Néanmoins, il n’est pas nécessaire de croire au 216 pour tomber amoureux de ce disque. Il ne faut même pas être capable de compter jusqu’à ce nombre. Il suffit de ressentir la grâce qui habite ces pièces, l’échafaudage dissimulé d’une musique débridée.   

The Winter Mission sera lancé  le 21 janvier.