Photos
dan2_beccablackwood dan_beccablackwood daniel_creditjamesrosen daniel2_creditjamesrosen
Audio

Heaven Is On Fire


Come Into Gone (Mar 31 2015)

High Twilight


High Twilight (Jun 07 2011)

Sail


Come Into Gone (Mar 31 2015)

The Naked Night


High Twilight (Jun 07 2011)
Upcoming Shows
Daniel Isaiah 30 août 2015
Brasserie Beaubien, Montreal, QC
Liens

Daniel Isaiah

Daniel Isaiah

Come Into Gone (CIG) est le second album de Daniel Isaiah, qui est né et a grandi à Montréal, où il demeure toujours. Bien qu’Isaiah ait passé considérablement de temps en Europe et aux États-Unis, et qu’il soit autant connu dans certains cercles pour ses acclamés courts métrages (réalisés sous le nom de Daniel Schachter), CIG est une œuvre distinctement locale. Ce nouvel album a été écrit dans son douillet appartement du Mile End, dans une pièce de 10 pieds par 10 pieds avec une vue parfaite du mont Royal, où se trouve un petit piano provenant de Halifax sur lequel plusieurs des chansons ont été composées. Isaiah n’avait jamais adopté cette approche auparavant, mais grâce à elle, il a découvert des accords qui lui auraient échappé sur sa guitare habituelle. Et malgré que l’écriture des chansons ait pris beaucoup de temps, les enregistrer n’a pas nécessité énormément de pratique ou de préparation. L’aspect détendu des enregistrements marche aussi bien précisément parce que les chansons sont si bien construites.

CIG a une orientation plus claire, d’un point de vue sonore, que son premier disque, High Twilight, qui était influencé par le folk. Là où ce dernier se présentait comme une confiante collection de chansons (qui l’a mené sur les scènes de festivals tels que SXSW, POP Montréal et Osheaga), CIG est une tentative réussie de créer de façon décisive un album. Outre quelques « overdubs », le même groupe joue sur chaque chanson. De la douceur digne de Dylan à l’époque Oh Mercy qui caractérise la pièce d’ouverture, “Heart Attack”, à la ballade meurtrière teintée de funk à la Bowie qu’est “Heaven Is On Fire”, jusqu’à la dégaine enjouée de la T. Rex-esque “I’m So Glad,” Come Into Gone relève adroitement le défi propre à la création de tout album d’offrir de la variété tout en maintenant une certaine cohésion. L’album est vraiment issu du travail de cinq personnes jouant ensemble dans une pièce.

L’enregistrement s’est déroulé avec Martin Horn dans un coin crade de Griffintown pendant deux sessions de trois jours avec un groupe incluant Chris Flower (un des secrets les mieux gardés de Montréal) à la guitare et Matthew Woodley (Plants and Animals) à la batterie, en plus de contributions en « overdub » de la part de Sea Oleena. Les caractéristiques remarquables de CIG sont une brillante réalisation, un son de batterie massif avec beaucoup de réverbération et des guitares à la fois percussives et très nettes, le tout étant mis en valeur sublimement dans des chansons telles que la cinématographique “Mirror Soul” — où le narrateur emmène l’auditeur faire une romantique virée en voiture à travers le sud des États-Unis, pour ensuite revenir dans les rues glaciales de Montréal et devoir se remettre d’une séparation traumatisante — et le futur classique “Information Blues.”

La vie d’Isaiah imprègne toutes ces chansons, mais il n’est pas du type à faire dans l’autobiographie nombriliste. Sur CIG, il observe plutôt sa vie comme un objet esthétique et la transforme en œuvre d’art universelle. Que ce soit les crises cardiaques courantes dans sa famille (“Heart Attack”), son éducation juive (“Tug of War”) ou une demi-sœur américaine éloignée géographiquement (“Two Brothers”), ces chansons sont remplies de gens et d’endroits près de sa vie. Un autre élément sous-jacent de l’album est la carrière de cinéaste d’Isaiah et les voyages à travers le monde que cette dernière lui a permis de faire. Son court métrage de 2013 Entre chien et loup, mettant en vedette Monia Chokri, a été projeté partout à travers la planète et a reçu un accueil enthousiaste des spectateurs dans des festivals à Palm Springs et Rhode Island, entre autres. Depuis la sortie de High Twilight, il a par ailleurs écrit trois scénarios de long métrage, notamment Passover, un drame choral inspiré de sa jeunesse, qui est présentement en préproduction avec Peripheria Inc.

CIG fonctionne formidablement en tant qu’album « rock » intellectuel — il s’insère aussi confortablement dans la collection de CDs de papa entre Petty et Dire Straits que dans l’iPod de votre sœur en âge d’aller à l’université entre Cass McCombs et War on Drugs. Or, on peut aussi y entendre un introspectif album de rupture. La dernière chanson, l’envoûtante “Loose Ends”, est selon Isaiah à propos du « potentiel de guérison de la tristesse. La tristesse peut être purificatrice. C’est bien mieux que la colère ou l’anxiété, qui vous endurcissent. La tristesse adoucit. » Come Into Gone, c’est le son d’une sagesse précoce. C’est le sentiment de savoir qu’on en a appris beaucoup en naviguant à travers les calamités familières, tout en reconnaissant que les jours à venir apporteront encore beaucoup d’inconnu.


« Un premier album saisissant. » American Songwriter à propos de High Twilight

« Les histoires d’Isaiah se plient et se réfractent en scènes impressionnistes qui planent entre le rêve et la réalité. » critique sur iTunes

« Un album exceptionnel de pop sophistiquée et finement ciselée. » Direct Current

« Avec des paroles poignantes et un adroit maniement d’un siècle de styles de musique populaire, High Twilight serait considéré comme un album ambitieux pour un artiste établi; provenant d’un relatif inconnu, c’est près d’être à couper le souffle. Voici un disque qui exige littéralement d’être écouté à répétition. » My Old Kentucky Blog

30 mars 2015

Daniel Isaiah - Le Devoir



Photo: Annik MH De Carufel Le Devoir

Lire l'article original

26 mars 2015

Daniel Isaiah livre une performance intimiste pour The montreal Gazette



Regardez Daniel Isaiah jouer la chanson "Tug Of War" pour The Gazette, dans le confort de son foyer! Entrevue complète à venir!

Lire l'article original

5 mars 2015

Daniel Isaiah presente un nouveau videoclip pour "Heaven Is On Fire"


Daniel Isaiah est heureux de partager son nouveau vidéoclip pour la chanson Heaven Is On Fire - premier single de son deuxième album Come Into Gone, en magasin le 31 mars prochain.
Cliquez ici pour le précommander sur iTunes
Le vidéo est présenté en première sur VOIR au Québec et sur Exclaim.ca au Canada.

Lire l'article original

10 février 2015

Un nouvel album pour Daniel Isaiah - Come Into Gone - Disponible le 31 mars prochain



Daniel Isaiah est heureux d’annoncer la sortie de son deuxième album, Come Into Gone. À la fois introspectif et entraînant, le disque sera disponible en magasin le 31 mars prochain sur Secret City Records. Ne manquez pas le spectacle-lancement de l’album le mardi 7 avril à la Casa del Popolo. Daniel lancera également son album à Toronto le 24 avril prochain à The Monarch.

Écoutez le premier extrait, Heaven Is On Fire



LISTE DES PISTES DE COME INTO GONE
1. Heart Attack
2. Sail
3. I Had To Fight
4. Tug Of War
5. Information Blues
6. Heaven Is On Fire
7. Mirror Soul
8. Two Brothers
9. I’m So Glad
10. Loose Ends

Come Into Gone (CIG) est le second album de Daniel Isaiah, qui est né et a grandi à Montréal, où il demeure toujours. L’enregistrement s’est déroulé pendant deux sessions de trois jours avec un groupe incluant Chris Flower à la guitare et Matthew Woodley (Plants and Animals) à la batterie, en plus de contributions vocales de la part de Sea Oleena. Là où High Twilight, décrit comme étant « un premier album saisissant » par American Songwriter et « à couper le souffle » par My Old Kentucky Blog, se présentait comme une confiante collection de chansons folk (qui l’a mené sur les scènes de festivals tels que SXSW, POP Montréal et Osheaga), CIG est une tentative réussie de créer de façon décisive un album, qui est non seulement un disque de « rock » intellectuel, mais aussi un introspectif album de rupture.

1 août 2013

Critique du concert à la Chasse-Galerie

I don’t know about you, but I will sure be on the lookout for that next solo record. Mr. Isaiah has left me no choice.

Lire l'article original

19 janvier 2012

Daniel Isaiah

Lire l'article original

16 janvier 2012

La rentrée montréalaise de Daniel Isaiah!



C’est après une performance remarquée à la dernière édition de M pour Montréal en
novembre dernier que Daniel Isaiah est heureux de vous convier à sa rentrée montréalaise, qui aura lieu le 25 janvier prochain à la Casa del Popolo.

Accompagné une fois de plus par Tara Martin à la batterie et de Chris Flower à la guitare, ne manquez pas ce spectacle qui s’annonce inoubliable.

LA RENTRÉE MONTRÉALAISE DE DANIEL ISAIAH
PREMIÈRE PARTIE: GRAND CHEVY
MERCREDI 25 JANVIER
CASA DEL POPOLO || 4873 SAINT-LAURENT
8$ || PORTES 20h
Billets en vente ici
RSVP sur Facebook

23 novembre 2011

Consequence of Sound - Daniel Isaiah sur "Top Ten Sets of M for Montreal"

A local troubadour, Daniel Isaiah and his band coaxed festival goers into an easy state of mind with his Mark Knopfler-style of soaring and soulful guitar riffs and his Chris Isaak-like voice (complete with pompadour). The female drummer for the band had an amazingly dedicated light touch that helped propel this live show above many of the other folk-oriented acts.

Lire l'article original

18 novembre 2011

Alan Cross critique Daniel Isaiah

But within 30 seconds of his band coming onstage, I was transfixed. Three people with Daniel and his guitar partner providing a twin reverb-drenched twin hollowbody guitar twang attack. Think Dire Straits meets Chris Isaak with a slight David Lynch twist. Extremely evocative, atmospheric and even slightly ominous. The songs were great.

Lire l'article original

15 novembre 2011

Meet You at the Show critique de Daniel Isaiah à Montréal

a beautiful set of heart-plucking songs that would build up into intense, moving climaxes. People underestimate how full a three-piece band can sound. The guitar, bass, and drum combination made for a rich, honey-sweet listening experience, and Daniel’s beautifully sad vocals left you mesmerized and floating into space. Come to think of it, it felt like his voice had a bit of a bluesy, Timber Timbre tinge to it in some parts.

Lire l'article original

Voir tous les articles

Rss
Discographie
Artistes
Liste de diffusion

Abonnez-vous à notre liste de diffusion




Promofact
Canada
a delmarr+jpmartineau production