La La Land
Cover art hi res Press shot by Caroline Desilets Plants-and-Animals_2010_by-Jamie-Leblanc casino-limo
Achetez
Liste de pièces
01.

Tom Cruz

02.

Swinging Bells

03.

American Idol

04.

Undone Melody

05.

Kon Tiki

06.

Game Shows

07.

The Mama Papa

08.

Fake It

09.

Celebration

10.

Future from the 80s

11.

Jeans Jeans Jeans

Autres Albums
Liens
artist website
www.plantsandanimals.ca

La La Land



«L'album est riche d'une sensualité symphonique qui n'est pas sans rappeler Of Montreal; ses multiples plis et replis rappellent une grue faite en origami, mais son côté organique et gracieux rappelle quant à lui le véritable oiseau. Les chansons y sont plus courtes et plus intenses que les marathons de sept minutes sur Parc Avenue ... elles sont complexes et magnifiques et possèdent une qualité aussi intrinsèque que le désir lui-même.» - Paste

«Psychédéliques, électrisantes et incontournables, ces chansons dévoilent de multiples facettes qui dégagent une aura de majesté à la Radiohead et une intensité digne d'Arcade Fire tout en préservant leur très cool côté rock n' roll de sous-sol (Selon moi, «American Idol» est le chaînon manquant entre Sticky Fingers et Exile on Main Street).» - The Globe and Mail

«Tout à fait enlevant tout en réussissant à préserver la retenue et la perfection sans prétention de Parc Avenue ... Un classique instantané et sans aucun doute le meilleur boulot de Plants and Animals à ce jour.» - Under the Radar

«Plein de carillons, de bouillantes explosions de trompette et de finales sifflotées, il s'agit là d'un album envoûtant combinant le lustre du soft-rock, l'intensité du rock classique et la dextérité du indie-rock. Imaginez AM Gold avec un spleen.» - eMusic

«Une fois les amplificateurs refroidis, vous aurez l'impression d'avoir fait la connaissance d'un album plein d'une cohésion digne des plus grands classiques d'antan, un album dont vous ne serez pas surpris d'apprendre, dans des décennies, qu'on l'écoute encore avec autant d'intérêt.» - Blurt

La La Land, le plus récent opus de Plants and Animals, est leur travail le plus puissant et imposant à ce jour, mais également, par moment, le plus doux et certainement le plus cohérent. Il a été inspiré par la redécouverte de la guitare électrique, des amplificateurs et des pédales de fuzz. De l'atmosphère «Montréal en été» de Parc Avenue, il nous propulse dans l'espace rock n' roll intersidéral. L'album a été enregistré dans le studio maison du groupe — le Treatment Room, à Montréal —, ainsi qu'au Studio La Frette en banlieue de Paris, un manoir décrépit mais rempli d'instruments magiques dont la cave contient une monstrueuse console plutôt que du vin (ce qui n'a pas empêché le vin d'y couler à flots!).

Comme le dit si bien Warren, «le matériel enregistré à Paris est comme un bon vin de Bordeaux, tandis que nos enregistrements montréalais sont plutôt comme une bonne patate au four. Nos séances d’enregistrement à Paris se terminaient à 22h, tandis qu'à Montréal, nous étions en studio jusqu'à 6h du mat'.» Fin 2008, les premières séances au Teatment Room carburaient aux rhum & coke et la première pièce de l'album, Tom Cruz, est le fruit d'une de ces séances nocturnes. «Nous étions dans l'ambiance des Fêtes, à quelques jours de Noël, et nous carburions aux rhum & coke. Nous nous sentions comme Tom Cruise: nous avions des sourires irrésistibles et nos ennemis s'évanouissaient devant nous», raconte The Woodman.

C'est précisément la confiance qui se dégage de ce sens de l'humour caractéristique à Plants and Animals qui confère sa cohésion à La La Land. La batterie de Woodman est à la fois plus imposante et groovy que jamais tandis que Nic apporte de nouvelles nuances et touches de couleur grâce à d'innombrables couches de guitares et de claviers, pendant que la voix de Warren explore avec ambition des territoires auparavant inexplorés.

«Nous avons engraissé pendant l'enregistrement de l'album, mais on a tout reperdu pendant son mixage», blague Warren. Le groupe avait confié le mixage de leur disque à quelqu'un d'autre que Warren pour la première fois et n'était pas satisfait du résultat. Ils se sont donc enfermés au Treatment Room pendant deux semaines à l'automne 2009 pour refaire eux-mêmes le mixage de l'album. Warren avait même installé une tente dans le studio afin de pouvoir y passer le plus de temps possible. Après d'innombrables nuits d'insomnie — et plusieurs mauvais titres — La La Land a vu le jour.

De plus d'une façon, La La Land est tout aussi éclectique que Parc Avenue, rappelant autant une vibe californienne que les hivers montréalais ou les trains espagnols, mais derrière tout cela se cache une nouvelle maturité qui en assure la cohérence. Comme on a déjà entendu au cinéma, La La Land n'est pas un endroit, c'est un état d'esprit. Plants and Animals n'a jamais été le genre de groupe à se construire une image théâtrale, mais sur La La Land, le rideau n'est pas simplement ouvert; il a été complètement retiré de la scène.

27 septembre 2011

Plants and Animals à Pop Montréal - Midnight Poutine

Both these bands have the sound and the talent to make a live show spectacular, but there are sometimes elements out of their control that can take that away. And certainly, when it comes to Pop Montréal, Plants and Animals have the upper hand.

Lire l'article original

26 septembre 2011

Montreal Gazette - Pop Montreal

Perhaps better than any band in town, Plants and Animals have an amazing ability to embrace the infinite possibilities of a song, bringing each one to vivid life and taking us along for the ride.

Lire l'article original

5 juillet 2011

Plants and Animals - Blogotheque Soiree de poche

Les trois canadiens ont débarqué les bras chargés de quelques guitares et d’une batterie qui allait trôner un peu plus tard, au milieu du salon, narguant des ingés sons un peu inquiets par ce qui s’annonçait : de l’amplification et forcément un volume sonore assez inhabituel pour une Soirée de Poche

Lire l'article original

10 février 2011

Plants and Animals - Georgia Straight feature

""Drawing on everything from art-school pop to purple-skies alt-country to ’70s-toned classic rock, the album mostly confirms Montreal as Canada’s undisputed hotbed of top-drawer indie rock.."

Lire l'article original

14 janvier 2011

Plants and Animals on Daytrotter

"Warren Spicer sounds like he's following tracks out in the snow on 'Game Shows,' even though the song seems to be set indoors, in front of a television screen. We're transported though, to where the soft and powdery snow is a few inches deep and the longing pangs lead us. It takes us to a small fire for warmth, kicking dirty ashes of exhausted wood cords into a fluttery travel pattern that only takes them up so far and then drops them into our hair or hat and onto our Thermoses."

Lire l'article original

1 juin 2010

La La Land All Music Guide Review

"La La Land takes its name from what the band has described as a "vortex of confusion," but the dizzying effect that the album's disparate stylistic strains might incur is an altogether charming one ... For a trio that remains consistently unpretentious and accessible, Plants and Animals seem to have sucked up a fair amount of art rock influences somewhere along the way; [but] If there's a connecting thread running through the album, it's the chunky, insistent guitar riffs that pop up repeatedly ... Whatever you call it, that predilection for juicy hooks is a major part of what keeps this mercurial bunch solidly grounded."

Lire l'article original

10 mai 2010

Said the Gramophone on "Jeans Jeans Jeans"

"There are wolves out, he thought, squinting into the savannah. He was mistaken. No canis lupus had stalked this land since the suburbs materialized, half a century before. This was a land of dogs."

Lire l'article original

10 mai 2010

La La Land Relix Review

“American Idol,” sounds like a missing piece of Exile on Main Street... explores a wide array of styles, constructing dreamy melodies and sticking indie jams, making for a throwback style that radiates modernity."

Lire l'article original

26 avril 2010

Blogotheque - The Mama Papa recording sessions

Blogotheque has posted a unique Take-Away show today that features Plants and Animals recording "The Mama Papa" in France. They shot this at the same time as the series that ran in June 2009 featuring songs from Parc Avenue. You get to see the band in the recording process. Ultimately the band would actually re-record The Mama Papa with a different arranegment, but the take you see here is include on the iTunes release of the album as an extra: "The Mama Papa (Paris Basement Mix)". It rocks.

Lire l'article original

26 avril 2010

La La Land - Paste review - 85

"The record is alive with a lush, symphonic sensuousness that recalls Of Montreal; it’s as layered and ornate as an origami crane, but as organic and effortless as the real feathered thing. While the songs are shorter and punchier than the seven-minute marathons of Parc Avenue ... they’re complicated and gorgeous and feel as innate as desire itself." 85/100

Lire l'article original

View all articles

Nouvelles parutions
Artistes
Liste de diffusion

Abonnez-vous à notre liste de diffusion




Promofact
Canada
a delmarr+jpmartineau production